L’Amaryllis : plante robuste et vivace

Un peu d’histoire

En 1735, puis en 1753, Linné (grand botaniste nomenclateur Suédois) emploie le nom Amaryllis pour un Hippeastrum alors connu sous le nom de Lilium bella-donna. Certains prétendront que Linné désignait en fait une autre plante, d’aspect voisin, d’Afrique du Sud et que le nom sera utilisé pour deux plantes distinctes. En 1987 le nom Amaryllis a été « conservé » pour l’espèce africaine. Il ne doit plus être employé comme nom latin des Hippeastrum. Nous continuerons malgré tout à utiliser le nom choisi par Linné.

Comment entretenir un Amaryllis ?

L’amaryllis (Hippeastrum) est originaire d’Amérique tropicale. Non rustique, elle se cultive en pot à l’abri du gel. La plupart des variétés fleurissent au printemps mais sont souvent forcées pour être utilisées comme fleurs de Noël. Elles développent très peu leurs feuilles durant la floraison et beaucoup plus après, ce qui lui confère une allure peu décorative. Il faudra assurer l’arrosage jusqu’à fin septembre: afin de la maintenir en végétation. Durant tout l’été les feuilles permettent de reconstituer les réserves du bulbe. Fin septembre lorsque l’on arrête l’arrosage cela déclenche l’entrée en repos de la plante et par conséquence la perte des feuilles. Environ trois mois plus tard, l’arrosage progressif déclenche un nouveau cycle, avec floraison, pour cela il faudra choisir un bulbe assez gros.

 

Quand l’Amaryllis fleurit-il ?

Vous trouverez de nombreuses variétés, mais certains hybrides récents sont plus délicats. Les hybrides ordinaires du commerce fleurissent naturellement au printemps, mais on peut les démarrer plus tôt et les faire fleurir à Noël, pourvu qu’ils aient eu une période de repos suffisante.

La variété la plus facile à cultiver est l’Hippeastrum papilio, sa floraison se situe entre janvier et mars c’est une plante classique de grande taille, avec de grosses fleurs. Il existe des formes moins encombrantes tels que les Hippeastrum gracillis, hybrides de petites tailles.

Comment choisir son Amaryllis ?

Les hybrides classiques ont des pétales très larges donnant des fleurs de forme ronde et pas toujours élégante. Les hybrides modernes, obtenus à partir d’espèces botaniques, ont des formes originales et gracieuses. Les couleurs les plus répandues sont les rouges, roses, blancs et les mélanges striés ou ponctués de ces teintes. Les fleurs blanches à liserés rouges ont beaucoup de classe et de succès. Les jaunes et les oranges existent, vous les trouverez plus facilement en fleurs coupées, en bulbes, elles sont encore rares.
Lorsque vous achetez un bulbe, il faut le choisir bien gros et très ferme, sain aux belles racines. Les plus gros bulbes donneront, un plus grand nombre de hampes florales. Préférez également, les bulbes ayant leurs racines vivantes, bien charnues, cela facilitera la reprise en terre.

Que faire après la floraison ?

Il faudra prévoir environ 8 à 10 semaines entre plantation et floraison.
Vous pourrez programmer la floraison : en automne pour fleurir à Noël, fin d’hiver, pour fleurir au printemps. Dans les commerces vous trouverez en cette saison de nombreuses potées prêtes à fleurir en fin d’année. La plantation se programme aussitôt le bulbe acheté, afin de laisser sécher les racines à l’air. Après la floraison, il faut laisser la plante se reposer en terre sans arrosage ou hors terre. Prévoir un changement de terreau lors de la remise en végétation, après les 2-3 mois de repos. Choisir un pot lourd en terre cuite, d’au moins 2 cm tout autour entre le bulbe et le pot.
Laisser environ la moitié du bulbe hors de terre. Cela évite de maintenir le col mouillé par l’arrosage et ainsi vous évitez le risque de pourriture. L’amaryllis n’est pas une jacinthe. Il n’est pas utile de la mettre au frigo ni à l’obscurité !

On peut prolonger la durée des fleurs en plaçant la plante fleurie au frais, la nuit. Lorsque toutes les fleurs d’une hampe sont fanées, on peut laisser la hampe en coupant juste les fleurs. La hampe va sécher quelque temps plus tard. On peut aussi la couper directement. Avec beaucoup de patience vous pouvez entretenir votre plante pour que chaque année elle vous donne la satisfaction d’une nouvelle floraison.

Les fleurs seront plus nombreuses les années suivantes et le bulbe de la plante grossira. Il y aura donc plus de fleurs par hampe et plus de hampes par bulbe !

Certaines amaryllis ne fleurissent pas dans la première année de plantation, il faut donc être patient et garder la plante pour une floraison assurée la deuxième année.

Les conditions idéales pour faire refleurir un Amaryllis

L’amaryllis est une plante normalement printanière mais que l’on fait fleurir hors saison pour la période de noël : une fois fanée il faut lui donner la lumière dont elle a besoin, ses feuilles s’allongent et donnent une allure peu sympathique qui fait que très souvent le pot est placé dans un endroit peu lumineux après l’avoir mutilé de ces dernières. L’idéal est de patienter jusqu’aux beaux jours, en évitant qu’elle ne s’étiole trop par le manque de lumière, à cause de la chaleur et d’arrosages ou parfois d’engrais excessifs.

Placer la plante dans la situation la plus lumineuse possible, près d’une vitre au sud. La température idéale est d’environ 13-16°C avec un arrosage faible et sans engrais.

Une fois les beaux jours revenus, la traiter comme les plantes ayant fleuri au printemps.
Il faudra choisir une place ensoleillée pour le printemps et la fin d’été. Une ombre légère pour la mi-journée lors des périodes les plus chaudes de l’été. Un arrosage plus régulier maintiendra le terreau légèrement humide. Pendant la saison chaude cela nécessite des arrosages quotidiens. Il faut prévoir un engrais pauvre en azote afin d’éviter la pourriture du bulbe.
La plante pourra être mise au repos en fin d’été pour une durée de 2 à 3 mois

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 26 septembre 2013

    […] 3 Amaryllis. – 1 branche de Pin. –  quelques  pommes. – 3 branches de Mitzumata […]

  2. 26 septembre 2013

    […] publié 11 juin 2012 par Emilia Oliverio Meilleur Ouvrier de France en art floral L’Amaryllis est la star des fleurs en hiver et particullièrement au moment des fêtes de fin d’année. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes vous une machine ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*