Comment cultiver
des plantes Sensitives ?

Qu’est ce qu’une plante sensitive ? 

C’est une plante qui possède la faculté incroyable de réagir à une stimulation extérieure en effectuant un mouvement plus ou moins rapide. Cette réaction spectaculaire résulte soit d’un phénomène de protection contre les animaux herbivores ou d’un phénomène lié à la météo, mais il peut également s’agir d’une adaptation à leur milieu environnant.

Il existe de nombreuses espéces, par exemple le Mimosa Pudica

(image 01) Il est sans doute la plante sensitive la plus connue. Ses feuilles alternées ont la particularité de se replier quasi instantanément au moindre choc, ce qu’en jargon botanique, il convient d’appeler « thigmonastie ». Il s’agit de l’un des mouvements les plus spectaculaires du règne végétal. Comme pour les autres plantes sensitives, le mouvement de repli permet de se protéger des intempéries ou des prédateurs. Une fois le calme revenu, les feuilles reprennent leur port. Des cellules spécialisées « motrices » situées sur l’axe de la feuille et du pétiole en sont responsables par un phénomène de migration d’eau, la cellule stimulée chasse l’eau, ce qui engendre le repli des feuilles.

Le Codariocalyx Motorius

(image 02), qui est une espèce tropicale d’Asie. Cette plante insolite et rare est connue pour son mouvement de feuilles rapide, perceptible à l’œil nu, qui donne l’impression qu’elle danse, ce qui lui vaut l’appellation commune de « Plante qui danse ».

Le Schrankia Uncinata

(image 03) est une plante sensitive originaire du sud-est des États-Unis et qui possède tout comme le Mimosa Pudica, la faculté de réagir aux stimulations extérieures. Mais celle-ci a une particularité unique et particulièrement intéressante, puisque elle est rustique jusqu’à -5°C environ.

Comment entretenir vos plantes sensitives ? 

Les plantes sensitives sont pour la plupart issues de milieux tropicaux, elles nécessitent par conséquent une exposition lumineuse et de la chaleur. La température ambiante doit se situer entre 20 et 38°C en moyenne. Le taux d’humidité est également un point essentiel pour assurer une bonne croissance aux plantes sensitives, celui-ci doit être élevé. Le substrat doit être assez drainant afin de permettre une bonne respiration des racines, pour cela utilisez un substrat classique horticole et ajoutez environ 1/3 de sable au mélange. L’arrosage doit  impérativement être effectué avec de l’eau déminéralisée ou mieux encore de l’eau de pluie. En période estivale durant la pleine croissance, les apports en eau doivent être importants. En hiver, en période de repos végétatif, les arrosages doivent être limités, garder simplement le substrat légèrement humide.

Source & Crédits photos : AlsaGarden.com
Visitez notre page partenaires

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes vous une machine ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*