Connaitre et bien choisir ses plantes dépolluantes

Identification des sources de polluants :
– Le benzène : peintures, parfums d’ambiances, produits d’entretien…
– Le xylène : peintures, cires, encres.
– Ammoniac : produit d’entretien.
– Formaldéhyde : colles, cires, vernis, meubles en bois agglomérées, fenêtres en PVC, moquettes, fumée de cigarette, parquet stratifié, vernis à ongles…
– Trichloréthylène : pesticides, certains produits d’entretien et de bricolage, textiles nettoyés à sec…

Le pouvoir des plantes dépolluantes 

Toutes les plantes intérieures ont un effet dépolluant, plus ou moins important

Selon de nombreuses études menées dans des centres de recherche scientifique, toutes les plantes d’intérieur absorbent au minimum le Formaldéhyde, principal polluant, et bien d’autres comme ceux cité ci-dessus. Plus la plante grandit lorsqu’elle est dans votre intérieur, plus elle absorbera de polluants. Selon la superficie, une plante peu suffire à dépolluer l’air. Le feuillage joue un rôle important dans ce processus de dépollution. Il débarrasse l’air ambiant des poussières qui restent en suspension et qui ont un effet allergène sur certaines personnes. Nous vous conseillons de nettoyer les feuilles à l’aide d’un tissu humide tous les mois afin d’éliminer ces poussières néfastes.

Quelques exemples de plantes dépolluantes que vous trouverez facilement chez votre fleuriste

L’Anthurium Andreanum


(image 01) Cette plante exotique très décorative est reconnue pour être la plus dépolluante.
– Polluants absorbés : elle agit parfaitement contre le xylène. Elle est également très efficace pour absorber l’ammoniac, beaucoup moins en revanche pour le Formaldéhyde.
– Installation idéale : de préférence placer la plante dans la cuisine ou la salle de bains.
– Conseils de culture : arrosage tous les jours en été et tous les 3 jours en hiver. L’usage d’un vaporisateur sur les feuilles est conseillé, évitez de toucher les fleurs. Un rempotage tous les ans lorsque la plante est jeune. Utilisez un engrais soluble tous les 15 jours en été et tous les deux mois en hiver. Coupez les feuilles sèches au fur et à mesure.
– Exposition : lumineux, sans soleil direct.
– Température : autour de 20° C toute l’année.
– Hauteur : entre 40 et 80 cm.

Le Caoutchouc – Ficus Elastica 


(image 02) Cet arbuste très résistant s’accommodera bien à des oublis d’entretien !
– Polluants absorbés : le Formaldéhyde  est sa cible de choix. La largeur de ses feuilles diffuse beaucoup d’oxygène et attire facilement la poussière qui peut ainsi être éliminée.
– Installation idéale : un séjour, une véranda ou un grand hall d’entrée de part le volume que prend cette plante.
– Conseils de culture : arrosage tous les 3 jours en été en fonction de la température et toutes les semaines en hiver. Vaporisez les feuilles régulièrement. Rempotez tous les ans en n’oubliant pas de drainer le fond avec une couche épaisse de billes d’argile pour aérer le substrat. Laver avec précaution le feuillage à l’aide d’une éponge.
– Exposition : lumineux, sans soleil direct.
– Température : entre 15 et 25° C.
– Hauteur : 1 à 3 m.

Le Dracéna – Dracaena sp. 


(image 03) Il est devenu depuis quelques années une plante très populaire. C’est la plante de référence de nos intérieurs. Il ne prend pas beaucoup de place et ne réclame que peu d’attention.
– Polluants absorbés : selon les espèces, les substances absorbées différent. Elles sont toutefois très actives dans la dépollution de l’air.
– Installation idéale : Vous pouvez installer la plante où vous le souhaitez, aucune toxine ne s’en dégage, bien au contraire.
– Conseils de culture : un arrosage tous les jours en été et il est conseillé de réduire la fréquence en hiver. Vaporisez régulièrement les feuilles en été. Le rempotage tous les ans est nécessaire. Utilisez de l’engrais à diffusion lente 3 fois par an et un engrais liquide dilué dans l’eau si les feuilles ne sont pas belles.
– Exposition : lumineux, sans soleil direct et courants d’air.
– Température : autour de 20° C toute l’année, ne pas descendre en dessous de 15° C.
– Hauteur : 1.50 à 2 m.

Conseils dispensés en partenariat avec Larousse pratique & Bénédictine Boudassou, auteure du Mini Larousse « Plantes Dépolluantes ».
Retrouvez plus de conseils sur les plantes dépolluantes dans ce dernier Mini Larousse « Plantes Dépolluantes » (présentation en détails des 23 plantes d’intérieur les plus dépolluantes) en vente chez vos distributeurs Larousse habituels.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes vous une machine ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*