Le cyclamen
une plante fleurie très élégante

J’avoue avoir une grande faiblesse pour cette plante, dont les fleurs me font penser à de gracieuses danseuses. Elles émergent d’une touffe de feuilles rondes, parfois dentelées, selon la variété, colorées de nuances vertes qui vont du vert mousse au vert gris.
La floraison peut être abondante, pour vérifier cette générosité il faut soulever le feuillage pour découvrir de petits boutons qui s’ouvrent lentement au fur et à mesure qu’ils remontent à la surface des feuilles pour se dresser au bout d’une tige épaisse, lisse et régulière.

Un grand choix de couleur.

Les variétés offrent un camaïeu de rose dont la palette passe du rose tendre au fuchsia jusqu’au violet. Bien que le rose apporte une touche de tendresse et de romantisme dans les pièces, je jette mon dévolu sur les cyclamens blancs que je trouve particulièrement apaisants et contemporains.
Il y a également le rouge, peut être plus classique, mais tellement festif au moment des fêtes de fin d’année.

Des soins particuliers.

Comme de nombreuses plantes, le cyclamen aime la lumière, il faut choisir un endroit près d’une fenêtre non exposée au soleil direct, même en hiver, pour éviter de brûler le feuillage.
Pour l’arrosage je le fais directement dans une soucoupe que je place sous le pot et que je remplis tous les trois à quatre jours, en vérifiant l’humidité de la terre et en vérifiant que l’eau ne stagne pas. Je procède de la sorte et je n’arrose pas sur le terreau afin d’éviter à l’humidité de pourrir les boutons et ainsi je préserve la future floraison.
Le danger pour le Cyclamen, c’est la chaleur ambiante: il déteste les pièces qui sont chauffées au dessus de 18°, ce qui ne laisse pas beaucoup de choix d’emplacement.
Vu cette contrainte, il est parfois difficile de les garder très longtemps.
Rassurez vous, il fait plus de 18° chez moi et malgré cela je les garde et les fais fleurir pendant plusieurs semaines, pour cela, je leur réserve un endroit dans une pièce fraîche la nuit et pendant mon absence. Je prends le temps de leur apporter ce soin et ils me le rendent par leur longévité.
Cas exceptionnel, j’ai une voisine, une dame âgée, qui me surprend toujours car malgré la chaleur ambiante de ses pièces, elle conserve très longtemps ses Cyclamens. J’ai percé le mystère car je trouve cela génial mais pas normal. En fait, je me suis rendue compte qu’elle disposait ses plantes sur le rebord intérieur d’anciennes menuiseries qui laissent passer de l’air frais et permettent ainsi de baisser la température environnante.
Un bon arrosage, une exposition idyllique, la suppression des fleurs et des feuilles qui fanent, voilà les conditions optimales pour avoir de magnifiques cyclamens qui fleurissent durant de nombreuses semaines.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes vous une machine ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*