Echappées belles à la Bambouseraie
Installations Land Art

Odile de Frayssinet utilise son savoir faire avec les fils et sa connaissance des techniques du tissage pour inventer une matière, une véritable « peau ». Ces fils deviennent pour elle un matériau magique, très résistant qui se travaille à merveille et autorise toutes les formes. Chaque sculpture, dans la série des « stèles », est ainsi animée de matières mêlées révélant un aspect subtil et énigmatique entre végétal et minéral.

Odile de Frayssinet : Installation d’une flottille de 5 barques de 4 à 7 mètres, en bambou, dans le Vallon du Dragon.

Portée depuis toujours par la problématique du « passage », elle va se consacrer parallèlement à une autre série de sculptures, essentiellement métalliques : les « Barques ».
Invitée à La Bambouseraie, devant travailler in situ, elle choisit d’installer une flottille de barques dans le Vallon du Dragon et utilise ce qu’elle trouve sur place, le bambou, pour construire ses pirogues, parfois très grandes, bien différentes de celles qu’elle avait créées jusque-là.

 Dans ce décor exotique, la barque d’Odile de Frayssinet, même lorsqu’elle reste attachée à la rive, transporte des rêves. Belles de leur simplicité, les embarcations immobiles sont comme le point de départ d’un voyage silencieux à l’autre bout des terres, d’un voyage intérieur à travers le temps, comme une remontée vers les origines.
Une osmose s’est produite entre le site et l’artiste, entre un nouveau matériau et elle, si bien que les œuvres, découvertes au hasard de l’errance à travers le jardin, créent un effet d’insolite familiarité.

Cécile Andrieu : Eclate la lumière dans des bulles de créations.


Eblouie lors de sa visite à La Bambouseraie par la richesse des couleurs des bambous, la luminosité de certains, et par les contrastes d’ombres et de lumières, Cécile Andrieu est impressionnée par la diversité des bambous cultivés à La Bambouseraie.
De par ses contrastes, cette vaste forêt lui a inspiré la création de plusieurs “Gerbes de Lumière” jaillissant du cœur même des bambous qu’elles éclairent sourdement tout en insufflant au site une tension nouvelle.
Au nombre de trois de dimensions variables, situées plus ou moins en retrait des allées et à des hauteurs différentes, ces “Gerbes de Lumière” visent à créer un effet de surprise chaque fois nouveau, et à stimuler le cheminement à travers ce lieu paradisiaque que chacun pourra Goûter librement et à son rythme.
Suivant la saison et les conditions atmosphériques ces gerbes pourront éveiller chez le promeneur des sensations allant de la mélancolie la plus profonde à l’allégresse la plus grande.


La Bambouseraie
Domaine de Prafrance – 30140 Générargues
France (à 2km d’Anduze)
Site web de la Bambouseraie

Source et crédits photos : Quai de la Presse

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes vous une machine ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*