L’iris de Jardin
Présentation et Conseils

L’histoire de l’Iris

Les premiers iris Germanica

Les iris horticoles (produits de la main de l’homme) sont dus en partie à la passion de 3 français : l’amateur Mr de Bure, Jacques le jardinier du domaine de Neuilly et un horticulteur du nom de Lémon. Ils ont donné naissance aux premiers iris Germanica dit iris Barbus, reconnaissables facilement grâce à une épaisseur de poils présents sur la partie inférieure du calice de la fleur. Ils ont généralement un feuillage fin et rigide ainsi qu’un rhizome large et rampant.

La famille Cayeux et les Iris… plus de deux siècles de passion 

Une aide considérable au développement de l’Iris

On ne peut parler des Iris sans mentionner la Famille Cayeux qui joua et joue encore un rôle majeur dans le monde de l’iris. Ferdinand Cayeux (XIX-XXe siècle) fut l’un des meilleurs dans le domaine de l’hybridation, il obtint de nombreuses médailles et récompenses pour ses innombrables créations. L’iris « Lugano » par exemple est toujours cultivé aujourd’hui.
Son petit fils, Jean Cayeux, repris la relève après la seconde guerre en développant quantité d’hybrides qui furent même exportés aux Etats-Unis. Aujourd’hui cette maison familiale perdure toujours.

Comment cultiver des Iris ? 

Où disposer vos iris ? 

Cette magnifique plante vivace ornera parfaitement votre jardin qu’elle soit plantée en massif, sur une butte, le long d’une allée ou dans vos jardinières.

Quand fleurit t-il ?

L’iris fleurit au printemps, de Mars à Juin, en fonction des espèces.

Où le planter ? 

Je vous recommande de disposer vos iris en plein soleil, il demande au minimum une demi journée d’ensoleillement. Si vos iris ne bénéficient pas d’assez de lumière ils pousseront mais ne fleuriront pas.

Comment planter ? 

La meilleure période pour planter vos rhizomes est de mi juillet au début de l’automne. L’iris nécessite une certaine acclimatation à son nouveau milieu avant l’arrivé du froid. Pour qu’il s’épanouisse il est nécessaire de faire un petit trou, de disposer le rhizome et de le recouvrir de terre. Surtout il faut qu’il effleure la surface, si vous l’enterrez trop profond, cela ne lui sera pas bénéfique. Evitez que l’iris se trouve dans une cuvette, ce qui pourrait l’amener à pourrir. Il est conseillé de laisser un espace d’environ 25 cm entre chaque plantation. L’iris se propage très rapidement, si vous plantez plusieurs variétés trop proche, certaines auront tendances à envahir leurs voisines, voire à les faire disparaître.

Comment arroser ? 

Je vous conseille d’arroser généreusement après avoir planté. Arrosez quelques fois après la plantation afin d’aider le rhizome à se développer. Lorsqu’il est bien enraciné, il ne demande que très peu d’eau.

Engrais ou pas ? 

Vous pouvez ajouter de l’engrais au printemps si votre terre est pauvre mais évitez les engrais trop azotés. En effet l’azote développe la croissance du feuillage et non des fleurs.

Comment l’entretenir ? 

En été je vous conseille de ne pas couper les feuilles, seulement si elles sont trop tachées. Lorsque les fleurs fanent, coupez la tige. A l’automne supprimez le feuillage jauni ou séché. Pour renforcer la vigueur de vos iris vous pouvez en été tous les 3 à 4 ans déraciner délicatement vos rhizomes afin de séparer les parties vieillies des parties jeunes ; ne gardez que les plus gros rhizomes. Ce qui permet également à vos iris de ne pas s’étouffer et de continuer à fleurir.

Quelle utilisation ? 

Vous pouvez très facilement utiliser vos iris en fleurs coupées afin de réaliser de très belles compositions florales ou tout simplement les disposer dans un vase. L’iris étant une fleur très éphémère voici quelques petits conseils qui pourront prolonger leur durée. Évitez d’utiliser un contenant transparent afin que la photosynthèse ne se s’effectue que sur la fleur, changez l’eau du vase presque tous les jours et ajoutez quelques gouttes de javel à votre eau afin d’éliminer les impuretés.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 17 juillet 2014

    […] brassée d’iris très stylisée pour exprimer cette saison. J’aime la matière et les contrastes, j’ai besoin […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes vous une machine ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*