Les Jardins de la Ballue – L’art Topiaire

Il est des lieux envoûtants dont on ne peut se défaire. La façade en granit presque austère du château Louis XIII, l’allée des tilleuls taillés en marquise, la terrasse scrutant le paysage et son jardin peuplé de boules, de cubes, de cônes, de spirales d’ifs posés en échiquier… La Ballue est une énigme. Ancienne forteresse des Marches de Bretagne, le château reconstruit en 1620 par Gilles de Ruellan, fermier général des impôts de Bretagne et ami d’Henri IV, connaît tour à tour l’alternance. De soins, d’abandon, de restaurations.

Jardin merveilleux et topiaire au pied du château de louis XIII

En 1973, l’éditrice Claude Arthaud se porte acquéreur de l’ancien bastion. S’inspirant de l’Italie baroque, elle insuffle une nouvelle vie aux jardins à la française tombés en déshérence. Aidée des architectes Paul Maymont et F. Hébert Stevens, elle trace un parterre régulier, pensé pour être vu du premier étage de la demeure, et dessine un jeu savant de topiaires à l’italienne selon un plan en diagonale. Multipliant l’espace, jouant sur les perspectives, les jeux d’ombres et de lumières, la diversité des verts, semant sur son passage des folies : un labyrinthe de 1 500 ifs inspiré d’un projet de Le Corbusier, un théâtre de verdure, une chambre de musique plantée de charmes… La fête interrompue par le temps recommence, avant de s’interrompre de nouveau.

L’actuelle propriétaire, Marie Françoise Mathiot Mathon, lui donne un nouveau souffle depuis 2005. Un lieu hors du temps à découvrir absolument.

J’ai découvert ce lieu extraordinaire à travers le livre très intéressant « les jardins de La Ballue » ; réalisé par Yann Monel (déjà présenté dans un précédent article) et Marianne Niermans.

Une pause naturel dans un lieu hors du temps

Yann Monel est d’abord jardinier diplômé de l’école du Breuil. Il devient rapidement photographe indépendant et travaille sur la représentation d’œuvres majeures. Gardens’ Illustrated lui demande régulièrement des reportages sur les jardins du monde. Agitateur dans le domaine du jardin, il crée HUMUS, lieu de réflexion sur la fabrication de représentations audacieuses du jardin dans un sens toujours singulier.

Grand reporter à Point de Vue, Marianne Niermans travaille en binôme avec de nombreux grands photographes, ses intérêts se portent sur le patrimoine et les grandes destinées. Passionnée de jardin, elle effectue régulièrement des reportages dans des jardins d’exception publiés dans Point de Vue. Elle a été également productrice de Tout Un Jardin, émission présentée par Jean-Pierre Coffe sur France 2.

Les jardins de la Ballue
Publié aux Editions Verlhac
Ouvrage 144 pages, 150 photographies, relié
Bilingue Français Anglais
Parution le 30 Mai 2012
Prix Public 33€

Sources & Crédits photos : Agence MLA

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes vous une machine ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*