Création compositions florales : Séminaire Artistique de Novembre

Début novembre, lors d’une intervention pour créer les tendances hivernales de mes revues« Nacre » et «Floral et Tendances » Noël 2011 : Daniel Pichon, Meilleur Ouvrier de France, et Michel Magne fleuriste free lance se sont prêtés au jeu en créant ces fiches techniques que je vous présente dans mon blog.

Composition florale « Brassée d’œillets » de Daniel Pichon, Meilleur Ouvrier de France

 

Pour réaliser cette création,
Il vous faut :
– 20 œillets roses
– Quelques bois teintés rose soutenu « Pepe con » que vous trouverez en magasin de loisirs créatifs ou fleuristeries. Vous pouvez également les remplacer par de petits bois que vous aurez au préalable ramassés en pleine nature.

Matériel :
– 1 plat en verre
– 1 « galette » de mousse Raimbow de marque oasis®
– 1 bobine de fil laiton

CE QU’IL FAUT FAIRE ?
– 1ère étape : placer la mousse au préalablement humidifiée dans le plat en verre.
– 2ème étape : recouper les tiges des œillets en biseau et les piquer dans la mousse. Placer les tiges parallèlement les unes aux autres. Couper court une dizaine d’œillets pour le bas, garder leurs tiges entières et les piquer dans toute leur longueur. Ces tiges sans tête permettront de fixer les bois.
– 3ème étape : former une chaîne en attachant les bois entre eux avec du fil de laiton et placez- les à la base de la composition florale.

 

Composition d’Anthurium par Michel Magne, fleuriste free lance

 

Cette composition peut paraître difficile d’exécution, il n’en est rien ! Ce qui lui donne ce degré de complexité, c’est le choix des végétaux que vous trouverez facilement chez votre fleuriste.

Pour réaliser cette composition florale digne d’un expert,
Il vous faut :
– 4 Anthuriums
– 4 Tiges de Gomphoricarpus
– 4 feuilles Anthurium
– 2 feuilles Aspidistra
– 7 tiges de Leucodundron

Matériel :
– 1 contenant en verre
– 1 bobine de fil de laiton

CE QU’IL FAUT FAIRE ?
– 1ère étape : placer la mousse dans le contenant en la camouflant avec les feuilles d’Aspidistra.
– 2ème étape : piquer les tiges de Leucodendron parallèlement les unes aux autres, au centre du contenant. Entre ces tiges disposer les feuilles d’Anthurium qui sont roulées et maintenues en forme avec du fil de laiton
– 3ème étape : mettre les Anthurium et les Gomphoricarpus à la base de la création.
Jouer avec le parallélisme des tiges qui permet une simplicité de réalisation. Les fleurs sont disposées par pallier tout en respectant un certain mouvement « haut/bas » , ce qui permet de rythmer l’ensemble.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes vous une machine ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*